Le commerce de biens entre le Canada et la Belgique

Le commerce de biens entre le Canada et la Belgique

Le commerce international de marchandises du Canada a dégagé un léger surplus de $136 millions en juin, suivant un excédent record de $556 millions en mai, les exportations ayant diminué de 5,1% et les importations ayant aussi reculé de 4,3%.

Les exportations du Canada vers les États-Unis ont baissé de 3,9%, principalement à cause de la baisse des exportations de pétrole brut alors que les importations en provenance des États-Unis ont diminué de 3,8%. Les exportations canadiennes vers les autres pays, quant à elles, ont reculé de 8,4%, la baisse des exportations vers Hong-Kong (or) et l’Arabie Saoudite (matériel de transport) étant partiellement compensée par l’augmentation des exportations à destination du Royaume-Uni (or). Du côté des importations canadiennes en provenance des pays autres que les États-Unis, elles ont baissé de 5,2%, essentiellement en raison de baisses des flux en provenance d’Allemagne (automobiles), d’Arabie Saoudite (pétrole brut) et du Mexique (produits divers).

Ces statistiques pouvant varier de façon significative chaque mois, influencées par la variation des taux de change, les fluctuations saisonnières ou d’importants contrats uniques, examinons les données annuelles pour avoir une vue d’ensemble des principaux produits échangés entre le Canada et la Belgique en 2018.

Les exportations de biens du Canada vers la Belgique ont atteint $3,647 milliards en 2018, comparées à $3,348 milliards en 2017, soit une augmentation de 9% et voici les dix premières catégories de produits exportés :

-Pierres précieuses ou semi-précieuses, métaux précieux, articles en métaux communs plaqués/doublés de métaux précieux : $1,28 milliard, soit 35% du total ;

-Produits des industries chimiques et connexes : $664 millions ;

-Produits minéraux : $483 millions ;

-Métaux communs et leurs articles : $403 millions ;

-Véhicules, aéronefs, vaisseaux et matériel de transport : $267 millions ;

-Produits végétaux : $142 millions ;

-Machines et appareils, matériel électrique et leurs parties : $129 millions ;

-Matières plastiques, caoutchouc et ouvrages en ces matières : $71 millions ;

-Animaux vivants et produits du règne animal : $49 millions ;

-Bois et articles en bois : $46 millions.

 

Quant aux importations du Canada en provenance de Belgique, elles ont atteint $4,448 milliards en 2018, comparées à $3,171 milliards en 2017, une augmentation de 40%, probablement stimulée par la mise en œuvre du CETA, l’Accord de Libre-Echange entre l’Union Européenne et le Canada, et les principaux produits importés étaient les suivants :

-Produits des industries chimiques et connexes : $1,877 milliards ;

-Véhicules, aéronefs, vaisseaux et matériel de transport : $762 millions ;

-Produits minéraux : $550 millions ;

-Machines et appareils, matériel électrique et leurs parties : $351 millions ;

-Préparations alimentaires, boissons et spiritueux, tabac : $262 millions ;

-Objets d’art, de collection ou d’antiquité : $144 millions ;

-Métaux communs et leurs articles : $127 millions ;

-Matières plastiques, caoutchouc et ouvrages en ces matières : $104 millions ;

-Pierres précieuses ou semi-précieuses, métaux précieux, articles en métaux communs plaqués/doublés de métaux précieux : $78 millions ;

-Textiles et articles en textile : $50 millions.

 

Ces chiffres montrent que les échanges entre le Canada et la Belgique sont plutôt diversifiés et en augmentation. Les exportateurs belges ont semble-t-il été plus rapides que les Canadiens à profiter du CETA, en vigueur depuis septembre 2017, et il sera intéressant de suivre l’évolution de notre commerce bilatéral dans les mois à venir.

 

Christian Sivière, Solimpex Montréal et Ottawa  ©Septembre 2019

 

Source : statistique Canada