RHEA côtoie les étoiles

Le Groupe RHEA et André Sincennes, son président, sont de fidèles supporteurs du Cercle d’Affaires Belgique-Québec. Non seulement ce dernier a-t-il été président d’honneur du CABQ durant les années 2016-2017, mais son entreprise a aussi été plusieurs fois partenaire des événements de la chambre de commerce belgo-québécoise.

Le Groupe RHEA a vu le jour en Belgique. Il a été créé en 1992 par un ingénieur belge en collaboration avec quelques associés qui ont commencé en offrant des services de consultance et de développement de logiciels pour l’Agence Européenne Spatiale (ESA). Aujourd’hui, le Groupe RHEA est une entreprise internationale reconnue en ingénierie aérospatiale, cybersécurité et internet des objets.

Président du Groupe RHEA et Administrateur délégué de la société belge RHEA System S.A, André Sincennes est un passionné.

« RHEA a 25 ans cette année, explique André Sincennes qui partage sa vie entre la Belgique et le Québec. Le Groupe RHEA regroupe un savoir de haut niveau qui œuvre à l’internationale. Sa mission est de contribuer à la pérennité de la planète ainsi qu’à sa sécurité. »

Le groupe RHEA est présent dans plus de douze pays

Le siège social du Groupe est à Wavre en Belgique alors que le siège social de sa filiale canadienne est à Montréal, au Québec.

« Nous avons aujourd’hui un chiffre d’affaires annuel de 46 millions d’euros, précise M. Sincennes. Créateur d’emplois de haut savoir avec un rayonnement international, le Groupe RHEA, société belge aujourd’hui présente au Québec, est un fier exemple des liens géopolitiques, économiques et culturels entre la Belgique et le Québec. »

André Sincennes reconnaît l’importance des réseaux institutionnels afin de promouvoir ses services. Il pense entre autres aux attachés commerciaux, aux organisations et aux chambres de commerce comme le CABQ qui permettent de favoriser les échanges et les partages d’expertises.

L’arrivée de l’AECG est un élément majeur dans le développement de l’entreprise

« Ce qui demeure prioritaire, confie André Sincennes, c’est bien sûr l’ouverture vers de nouveaux marchés.  En élargissant notre offre afin qu’elle devienne globale, nous pouvons répondre à la demande partout ailleurs dans le monde. » À Prague, Bruxelles, Genève, Montréal, Londres ou Rome, les enjeux sont les mêmes. L’offre de RHEA est ainsi distribuée et reproduite.

La mobilité de la main-d’œuvre est un atout essentiel pour accroître le bassin de talents et augmenter la compétitivité. Au Québec, les experts en technologie, ingénierie et cybersécurité sont nombreux. L’AECG permet l’accès aux marchés européens, mais aussi le transfert de la main d’œuvre.

« Nous avons plus de 20 nationalités présentes dans le groupe, explique André Sincennes. Les gens sont tout aussi passionnés que polyvalents et, surtout, prêts à contribuer à un monde meilleur. Pour ces experts, il n’y a pas de frontières. » En se développant en Europe et à travers le monde, l’entreprise développe une ouverture d’esprit et un désir de mobilité.

« Parmi nos ressources, illustre André Sincennes, il y a un développeur qui était sur Bruxelles. Il souhaitait déménager à Montréal. Il travaille désormais ici avec nous, au Québec. »

Le volet bilatéral de la mobilité de la main-d’œuvre est prometteur. André Sincennes reconnaît cependant qu’il reste encore bien des défis pour que l’AECG soit opérationnel. « Il faut encore former et informer les gens à tous les échelons de décisions afin qu’ils puissent comprendre l’accord et l’appliquer, » conclut-il.

 

Le groupe RHEA est une société belge détenue par des intérêts canadiens. Il y a à peine 7 ans, la société comptait 89 employés en Europe. Aujourd’hui, ils sont 350 répartis en Belgique, au Canada, en Angleterre, en Italie, aux Pays-Bas, en République Tchèque, en Allemagne et dans de nombreux autres pays.

Le Groupe RHEA est le commanditaire OR du Gala Belgique-Québec des liens d’affaires 2017

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *